Pas de mystère autour de mon attitude zen - Sonia Rodrique
Sonia Rodrique

Étudiante en théâtre, je me passionne évidemment pour le jeu mais tenez-vous bien: pour le tricot! Un de mes plus grands plaisirs dans la vie est de flâner à la maison pour tricoter des petits cadeaux que j’offrirai aux gens que j’aime. Et entre le tricot et le jeu – je blogue! C’est une excellente façon pour communiquer mes états d’âmes et mes passions.

Pas de mystère autour de mon attitude zen

Pas de mystère autour de mon attitude zen - Sonia Rodrique

Dans mon travail, je rencontre des gens de différentes origines, aux tempéraments variés, qui peuvent faire sortir en moi des personnalités, que moi-même, je ne connaissais pas. Mes collègues me demandent souvent comment je tiens le coup sous toute cette pression constante. Du client qui ne tient pas ses échéances, aux partenaires trop exigeants pour obtenir satisfaction, je les remets à leurs places, et démontre que le dicton, le client est roi, ne signifie pas abuser de votre planificateur financier, de votre avocat, ou de votre dentiste.

J’aime ce que je fais, et encore plus, j’aime la personne que je deviens dans l’exercice de mon métier. La rigueur et la droiture sont mes priorités depuis que j’ai décidé d’entreprendre de hautes études commerciales. Loin de moi l’idée de mettre en avant des idéaux que l’on a tendance à juger trop théoriques, je me suis appliqué à maintenir cette discipline de fer dans mon mode de vie.  Alors quand les négociations commencent à sentir des trucages, et des petites magouilles, je ne mord pas à l’hameçon. Les intérêts que je défends, vont bien au-delà de ceux de mon patron. Mon principe de vie prime d’abord. Cela ne fait pas de moi une obsession non plus, je sais reconnaître les limites de ce mode de vie, et l’impact qu’une telle sévérité pourrait avoir sur mon entourage.

Le succès de mes transactions repose aussi sur l’écoute. La patience, je n’en ai pas à revendre, mais j’aime échanger mes expériences avec les clients, et leur accorder l’attention qu’ils méritent. Il s’agit de tisser des liens humains, basés sur la confiance mutuelle. La raison pour laquelle un abonné demeure fidèle au service de la compagnie, c’est la satisfaction qu’il éprouve vis-à-vis des besoins qu’il exprime d’une part. L’accueil que lui réservent les agents, au moment des discussions constitue une autre clé pour le motiver, et l’accompagner dans les démarches financières auxquelles il s’engage.

Il n’y a pas de mystère dans la gestion des relations dans la finance. Le respect d’autrui, même si l’enjeu du contrat est grandiose, doit être toujours de mise. Une petite blague bien placée dans la discussion, ramène toujours le sourire à la table des compromis. Et surtout, aimer ce que l’on fait, nous incite à considérer chaque entorse à notre routine, comme un défi personnel. Parfois, quand ce n’est plus gérable, je souffle un coup, je me ressource en évacuant tout le stress dans quelques mouvements appris au cours de yoga.