Soirée de retrouvailles des étudiants de 1988 - Sonia Rodrique
Sonia Rodrique

Étudiante en théâtre, je me passionne évidemment pour le jeu mais tenez-vous bien: pour le tricot! Un de mes plus grands plaisirs dans la vie est de flâner à la maison pour tricoter des petits cadeaux que j’offrirai aux gens que j’aime. Et entre le tricot et le jeu – je blogue! C’est une excellente façon pour communiquer mes états d’âmes et mes passions.

Soirée de retrouvailles des étudiants de 1988

Soirée de retrouvailles des étudiants de 1988 - Sonia Rodrique

Samedi on avait une soirée de retrouvailles des diplômés de 1988 de la polyvalente De-La-Salle à Trois-Rivières. Ça faisait drôle de revoir tout ce monde avec qui je passais mes journées, une grande partie de mes soirées et la plupart de mes fins de semaine. Certains n’avaient pas changés, d’autres par contre, je ne les aurais pas reconnu même avec un écriteau de 20 pieds où il y aurait eu leurs noms d’écrits. C’était le cas pour Carole, cette fille pour qui je craquais littéralement en cinquième secondaire. Elle avait quelque chose de différent, j’avais l’impression qu’elle s’était fait remplacer par sa fille. Évidemment elle se ressemblait mais, c’était comme une sorte de version améliorée. Ce sont ses yeux qui l’ont trahis. C’est la seule femme que je connais qui a des yeux aussi bleu, un bleu azur. Ce qui était surprenant c’est que le temps semblait s’être arrêté pour elle. Elle était absolument resplendissante. Durant de longs moments au cours de cette soirée, tous les yeux étaient tournés vers elle. Plusieurs personnes présentes ce soir-là n’en revenaient pas. Plus tard dans la soirée ma femme est venue me voir pour me raconter la discussion qu’elle venait d’avoir à l’extérieur avec la conjointe d’un ancien élève. Elle lui disait qu’elle travaillait comme réceptionniste dans une clinique médicale. Elle lui a dit que Carole était une patiente de l’un des médecins de cette clinique. Elle reçoit injections de Botox Montreal depuis plus de 5 ans déjà. En ce qui me concerne, je n’ai rien contre ça. Si une personne décide d’avoir recours à la chirurgie ou autres méthodes pour retrouver son allure de jeunesse, la décision lui appartient. De toute façon, l’important est de voir l’intérieur d’une personne, et non pas son enveloppe corporelle. Pour ce qui est de Carole, elle est non seulement resplendissante, c’est une des meilleures personnes qu’il m’a été donné de connaître.