Un résultat que je n’aurai jamais cru atteindre un jour - Sonia Rodrique
Sonia Rodrique

Étudiante en théâtre, je me passionne évidemment pour le jeu mais tenez-vous bien: pour le tricot! Un de mes plus grands plaisirs dans la vie est de flâner à la maison pour tricoter des petits cadeaux que j’offrirai aux gens que j’aime. Et entre le tricot et le jeu – je blogue! C’est une excellente façon pour communiquer mes états d’âmes et mes passions.

Un résultat que je n’aurai jamais cru atteindre un jour

Un résultat que je n’aurai jamais cru atteindre un jour - Sonia Rodrique

Depuis toute petite, j’avais toujours beaucoup de difficulté à intégrer les groupes sociaux quels qu’ils soient. Ce n’était pas à cause de la timidité, mais surtout, parce que les gens me jugeaient par mon apparence. Oui, mon physique était un véritable obstacle pour moi. Au départ, j’avais fait partie d’une chorale. À travers le chant, je parvenais à extérioriser tout ce que je ressentais. Mais le jour où le groupe organisa un concert pour une collecte de fonds pour un voyage d’études, mon monde bascula. Naïve, je pensais que les gens parviendront à me voir telle que j’étais vraiment, à force de me fréquenter, mais je me suis trompée sur toute la ligne. Quand les membres de la chorale se sont partagé les tâches à entreprendre pour l’organisation de l’évènement, personne n’a voulu me prendre comme coéquipière. D’après mes sources, aucun d’entre eux n’osait se montrer en public en ma compagnie. Et ce qui m’a le plus fait de la peine, c’est que même notre directeur qui a prétendu être un fidèle ami, m’a tout bonnement ignoré. J’en suis alors arrivée à ma décision finale, qui est de quitter le groupe, et ne plus jamais intégrer une quelconque association de toute ma vie.

Une initiative à prendre

J’ai continué à vivre ma vie sans me soucier des autres, jusqu’au jour où mes parents m’ont invité à passer le weekend chez eux. Ils voulaient que je leur prête main-forte pour faire une décontamination qu’ils effectueront dans leur grenier. Au même moment où je débarrassais les lieux d’un gros sac de vieux livres moisis, un carnet est tombé juste sous mes pieds. Étonnée, je déposais machinalement le colis pour ramasser l’objet. Je l’ai mis dans ma poche, et attendis le soir dans mon lit pour le feuilleter et découvrir ce qu’il contenait. Apparemment, il s’agissait du bloc note personnel de ma grand-mère. Il renfermait une bonne vingtaine de formules de régime amincissant. Le fait de penser que j’avais un parent qui avait compris parfaitement ce que je vivais à cause de mon surpoids, me réconfortait grandement. Après quelques heures de lecture, ma décision est prise. Je n’allais pas rester les bras croisés face à ma situation. Désormais, je prendrais soin de mon corps et de ma santé. Ce carnet était la motivation qu’il me fallait pour reprendre du poil de la bête dans mon projet de régime intensif. Mon but était d’avoir une nouvelle silhouette, et trouver un homme qui m’acceptera pour ce que je suis.

Défi personnel relevé

Au bout de six mois de frustration continue, de salades diverses et de beaucoup de motivations, j’ai fini par toucher mon but. À ma dernière pesée, j’ai quasiment perdu vingt-et-un kilos. Maintenant, je n’ai plus honte de me présenter aux gens. J’ai retrouvé confiance en moi.