Une semaine qui commence mal - Sonia Rodrique
Sonia Rodrique

Étudiante en théâtre, je me passionne évidemment pour le jeu mais tenez-vous bien: pour le tricot! Un de mes plus grands plaisirs dans la vie est de flâner à la maison pour tricoter des petits cadeaux que j’offrirai aux gens que j’aime. Et entre le tricot et le jeu – je blogue! C’est une excellente façon pour communiquer mes états d’âmes et mes passions.

Une semaine qui commence mal

Une semaine qui commence mal - Sonia Rodrique

Aujourd’hui, j’ai tout raté, mon rendez-vous et ma coiffure. Je me suis pourtant réveillé de très bonnes humeurs, la joie au cœur et les pensées aux anges. En fait, je devais rendre visite aux parents de mon copain, nous  allions annoncer nos fiançailles et mon petit ami a tenu à ce que ce soit ses parents qui soient les premiers à être prévenus. J’avais programmé la journée et il était prévu que je passe d’abord chez la coiffeuse avant. Et c’est là que mon copain était sensé me prendre et que nous irions ensemble chez ses parents. J’avais des tas de trucs à préparer et je ne suis partie de la maison que tard. J’avais appelé la coiffeuse pour retarder mon rendez-vous d’une heure, mais il semblerait qu’elle avait trop de clients, qu’il y avait d’ailleurs quelques clientes fidèles et qu’elle n’oserait pas leur faire attendre. Deux d’entre elles viennent de subir une intervention en medecine esthetique, et elles étaient là pour s’offrir des soins du visage et des cheveux. Elle a tout de même proposé que si j’étais trop pressée, c’est une de ses aides en qui elle avait confiance qui s’occuperait de ma coiffure. Évidemment, comme elle avait dit que c’était une fille compétente, j’ai tout de suite accepté. J’étais déjà trop en retard, je n’allais pas rajouter deux bonnes heures de plus à attendre mon tour. Dès que je suis arrivée, l’aide en question m’a accueillie prestement et m’a lavé les cheveux. Jusque-là, ça allait. Le problème, c’est qu’elle m’a brulé les cheveux, et il a fallu les couper plus courts, car c’était difficile à cacher. Par la suite, je crois qu’elle a induit de crème pour cheveux secs sur les miens, car après, je ressemblais à un poussin tout droit sorti de l’œuf. J’ai demandé à ce qu’on me lave les cheveux à nouveau, car je préférais les voir mouillés que dans cet état. La patronne s’est excusée mille fois. Mais sincèrement, rien de ce qu’elle aurait pu faire aurait pu me rendre le temps et les cheveux que j’ai perdus. Et comme si ça ne suffisait pas, moi et mon petit copain, nous nous sommes disputés à  cause de ses cheveux, coupés à contre cœur. Nous avons reporté la visite chez ma belle-famille samedi prochain. Dire qu’il n’est que lundi. J’espère que tout ira bien demain. La semaine ne fait que commencer et je ne veux pas nager dans le stress en attendant le week-end.